13 C
Paris
dimanche 16 mai 2021

Spécialisation SIRH : révélatrice d’une fonction mutante ?

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené à se transformer en un...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

 

 

 

La profession de responsable SIRH s’est complexifiée. Contrainte par des changements métier (décentralisation, fusion, etc.) et des évolutions réglementaires, cette fonction exige de véritables compétences. « Le poste de SIRH est un métier à part entière situé au carrefour des ressources humaines et de l’informatique », résume François Geuze, président du réseau des Troisièmes Cycles RH français. Cette profession exige des compétences pointues notamment en système d’information ».

Alors qu’hier aucune formation de SIRH n’était au catalogue, aujourd’hui tous les masters ont inclus les SIRH dans leurs programmes ! Pour se former, direction l’Université donc où les étudiants peuvent opter pour un master II en ressources humaines. La quasi-totalité de ces diplômes de 3e cycle comprennent aujourd’hui un module d’enseignement dédié au SIRH. C’est le cas du master Management des Ressources Humaines à  l’Université de Lille 1, où enseigne également François Geuze. Dans cette formation, les étudiants peuvent suivre un module de 25 heures de cours, orienté sur une approche quantitative du métier de SIRH.

Sans stratégie SIRH, pas de DRH 

 

Du SIRH à petite dose toutefois. En effet, pour ceux qui souhaiteraient bénéficier d’une formation encore plus « poussée », les enseignements entièrement consacrés à cette fonction se comptent sur les doigts de la main. A Montpellier, par exemple, le master 2 Gestion des Ressources Humaines parcours SIRH, en partenariat avec La Poste, forme en un an les futurs managers de demain. Des cadres de haut-niveau capables de piloter un projet SIRH mais aussi de communiquer à l’aide des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) .

« Le métier de responsable SIRH est en pleine évolution, notamment sous l’impulsion des technologies qu’il doit aujourd’hui intégrer dans ses process », confirme Bernard Just, co-fondateur de l’Observatoire SIRH et auteur de l’ouvrage « Pas de DRH sans SIRH ». Il est également à l’initiative d’une formation certifiante en management SIRH, ouverte début 2013 à l’ESCEM. Destiné à un public de professionnels souhaitant évoluer vers la fonction SIRH, ce cycle en 7 modules de 1 à 5 jours donne accès à un certificat de compétences. Une formation qui permet d’appréhender la pertinence des NTIC dans la fonction RH et de comprendre les outils à déployer dans une stratégie RH. 

Spécialisation peu attractive, pénurie de comptétences …

 

Selon une étude du cabinet de recrutement Michael Page*, on constate aujourd’hui « une pénurie de profils issues des métiers RH et capables de maîtriser les enjeux du SIRH ». « Les formations poussées sont peu nombreuses et les modules SIRH des masters ne permettent pas de voir tous les aspects du métier, concède François Geuze. En réalité peu d’étudiants en masters RH suivent les modules SIRH ». Peu encouragés par les perspectives de carrière du métier, les universitaires préfèrent souvent s’orienter vers la formation ou le recrutement.

Pour ceux qui voudraient toutefois intégrer la profession, des passerelles existent toujours avec la Direction des systèmes d’Informations (DSI) qui historiquement géraient les problématiques SIRH. Pour Matthieu Laudereau, Directeur de Convictions RH, un cabinet de conseil spécialisé dans l’accompagnement des évolutions de la fonction ressources humaines, les responsables SIRH qui réussissent le mieux aujourd’hui viennent d’ailleurs souvent de la DSI. D’abord chef de projet en Système d’Information, ces derniers peuvent ensuite se former aux ressources humaines dans l’objectif d’intégrer un poste SIRH.

Audrey Pelé

 

* Etude de fonctions et rémunérations des professionnels du SIRH 2012/2013, (Michael Page/Observatoire SIRH) : http://www.michaelpage.fr/productsApp/etudes_rem/EDR_SIRH.pdf

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

Télétravail et territoires : les entreprises développent leur écosystème et leurs talents

Tribune de Véronique Montamat, directrice marketing, Sopra HR Software. L’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire sans précédent et nous n’avons pas fini...

Le podcast learning pour engager les collaborateurs à se former !

Interview de Pierre Denis, fondateur Tootak Pro, spécialiste du podcast learning. Avec Tootak Pro, voici deux ans que vous proposez des podcasts learning aux entreprises...

Une RH porteuse de la résilience des organisations?

A l’heure des incertitudes d’un monde en perpétuel mouvement, avec des entreprises en proie aux fluctuations  des marchés mais également aux cas de force...

L’entreprise apprenante, une fadaise ?

 Tribune de Mathieu Heidsieck, associé de Xperteam et co-fondateur de Mobiteach.   Trop souvent revendiqué à peu de frais pour un embellissement marketing, on finirait par...

Une entreprise résiliente dans un environnement imprévisible

Savoir décider dans l’incertitude : un processus ? Une tribune de Denis Bismuth.   La grande crise que nous vivons depuis plus d’une année a servi de...