Le gestionnaire des carrières et des compétences est souvent un salarié faisant du recrutement et de la formation, dans le cadre de la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). « Mais une fois les fiches de postes répertoriées et le logiciel de GPEC mis en place, il ne reste plusque le suivi de carrière des salariés, lié aux entretiens annuels » constate Estelle Raoul, directrice senior du cabinet de recrutement Page Personnel.

 

 

Accompagnateur des transformations de l’entreprise

 

 

Cette dernière ajoute : « Ce métier de gestionnaire intervient souvent lors d’un changement de politique RH, avec une remise à plat stratégique ou en cas de fusion : des phases propres aux entreprises importantes, existant depuis plusieurs années. » Dans les intitulés, on retrouve plutôt des postes de chargés de gestion et de projets RH. Un candidat avec dix ans d’expérience dans la gestion de carrières, ayant fait beaucoup de recrutement et de formation, pourra être amené à s’occuper de mobilité, de développement RH, tout en pilotant l’entretien annuel d’évaluation. Car cette fonction reste transversale.

 

Difficile d’ailleurs d’y adjoindre une fourchette de rémunération précise. « D’après ce que je peux observer, elle oscille entre 30 et 32 K€ brut par an pour un débutant, entre 36 et 40 K€ après cinq ans d’expérience » estime Estelle Raoul. Avec la possibilité d’évoluer vers des fonctions plus généralistes (RRH…) au bout de quelques années. 

 

Guillaume Serres

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here