17.4 C
Paris
mardi 9 août 2022

« La question du handicap doit se banaliser »

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

À l’occasion de la nouvelle édition du Forum Pass Pour l’Emploi, forum de recrutement destiné aux personnes en situation de handicap, qui aura lieu le 20 mars prochain sur le Parvis de la Défense,  Sandrine Dhellemmes, directrice Inclusion et Mission Handicap au sein du groupe Société Générale, explique son parcours et les enjeux de son métier.

Quel parcours avez-vous suivi pour occuper votre poste actuel ?

J’ai une formation de juriste d’affaires internationales. Forte d’une expérience de dix ans en matière de recrutement pour des cabinets internationaux, j’ai rejoint ensuite le groupe Société Générale pour embaucher des cadres de fonctions supports, ce qui m’a conduit à la création d’une direction de la communication pour l’audit et l’inspection du groupe. En décembre 2013, j’ai pris la direction de l’inclusion et de la Mission Handicap pour conduire notamment le troisième accord handicap signé par la banque.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce type de fonction ? 

Il faut posséder des compétences métiers mais surtout humaines : être à l’écoute car le handicap est un sujet difficile qui effraie et rebute. C’est un domaine dans lequel il faut savoir communiquer et mon expérience antérieure en communication et en RSE, m’aide dans cette nouvelle mission. Mon expérience de recruteur m’a également permis de bien connaître les équipes et la culture du groupe et de maitriser ce que signifie la diversité pour Société Générale.

Le handicap en entreprise est un sujet qui me tient à cœur. Les personnes handicapées sont tout aussi efficaces,  investies dans leur travail et soucieuses de leur évolution que n’importe quel collaborateur du groupe.

Quels sont vos enjeux à l’heure actuelle ?

Le groupe Société Générale a mis en place un accord spécifique, constituant une véritable politique volontariste. Il est difficile de respecter l’obligation légale de recruter des profils handicapés à hauteur de 6%. 80% des bacheliers handicapés ne poursuivent pas leurs études. Il faut donc déployer les moyens humains et financiers pour recruter des personnes en situation de handicap.

Nous misons beaucoup sur l’alternance, notamment via la passerelle HandiFormaBanques. Nous établissons des contrats de professionnalisation, notamment pour les métiers de la banque de détail.

L’autre challenge est l’intégration de ces personnes et leur accompagnement tout au long de leur carrière. Nous aménageons les temps et les postes de travail. Nous avons également adapté nos dispositifs de formation. Nos managers et nos collaborateurs sont également sensibilisés et formés à la gestion des personnes en situation de handicap.

Comment voyez-vous l’évolution de votre métier ?

C’est tout le sujet de la prospective et de l’étude : c’est à dire réunir toutes les parties prenantes et favoriser l’employabilité des personnes en situation de handicap.

Par exemple, le groupe Société Générale est engagé dans la mise en place d’une démarche de professionnalisation et de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences des salariés en situation de handicap travaillant dans le secteur adapté. Nous travaillons en partenariat avec l’Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA).

Le 18 décembre 2013, nous avons également signé la convention de lancement de l’Observatoire des métiers et des compétences des Entreprises Adaptées au ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social aux côtés de l’Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) et l’ensemble des signataires du Pacte pour l’Emploi.

Propos recueillis par Christel Lambolez

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

Recrutement et « effet papillon »

"Les moindres petites choses effectuées impactent le reste du monde environnant". Le message de Taha Mansour, centralien, mentaliste et consultant en soft skills et...

Inscription ouverte au #RRHday 2022

La 5e édition du #RRHDay pour évolution RH aura lieu au siège du MEDEF, Paris 7e. DRH et décideurs confronteront leur point de vue...

RH et hybridation : l’art pour les DRH d’enrichir les synergies et connexions humaines

Tribune de Patrick Plein, VP Human Resources chez VINCI Energies International & Systems   L’hybridation est une véritable tendance de fond et constitue un nouveau défi pour...

«La crise a accéléré la digitalisation et la culture de l’innovation chez Rémy Cointreau»

Interview de Marc-Henri Bernard, DRH de Rémy Cointreau, groupe français de spiritueux Le groupe français de spiritueux a vu son e-commerce exploser. De nouvelles compétences...

Le rôle citoyen de l’entreprise est une évidence

Interview de Sandrine Wetter, DRH de Teleperformance La crise sanitaire a élargi le champ d’intervention de la RH, plus impliquée dans le développement personnel, la...