Jobsféric a rencontré KOEO et son fondateur/animateur Jean-Michel Pasquier, pour mettre en perspective et surtout tirer un bilan de la mise en place du mécénat de compétences dans les organisations, entreprises mais aussi administrations. Pionnier dans son domaine, l’acteur voit sur le terrain une émergence prometteuse de la dynamique dans les nouvelles stratégies RH et RSE !

 

JobsfericVous avez lancé votre structure KOEO, acteur de l’ESS, dès 2009, pour accompagner les entreprises dans leur démarche de mécénat de compétences. Quel était alors le contexte ?

KOEO – Oui nous fêtons cette année nos 10 ans, et c’est vrai que 10 ans à l’échelle du mécénat de compétences, c’est presque comme parler de l’ère des dinosaures ! L’écosystème était pratiquement inexistant, et surtout le principe même du don d’expertise de collaborateurs, pendant leur temps de travail, était absolument méconnu aussi bien par les entreprises… que par les associations ! C’est d’ailleurs ce qui nous a motivé à créer le premier acteur d’intermédiation du dispositif, pour faire se rencontrer les uns et les autres ! Il a fallu prendre son bâton de pélerin et aller voir les rares acteurs déjà engagés (Vélia, Vinci, SFR, par exemple), les grands réseaux associatifs, et construire à partir des besoins latents une offre très opérationnelle d’accompagnement.

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here