22.8 C
Paris
samedi 25 septembre 2021
Array

Team Buiding virtuels veut stimuler l’esprit d’équipe des salariés même en période de télétravail

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alikce Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Interview de Alexis Prat, cofondateur de Boomrang Events.

Pourquoi les activités de team building virtuels s’impose comme la grosse tendance 2021 ?

A l’heure où le télétravail est devenu la norme pour de nombreuses entreprises, les RH ont bien compris que ce n’est pas sans risque pour leurs salariés. L’absence d’interaction sociale et l’isolement nuisent en effet au moral et à la productivité de nombreux employés. Une enquête d’Opinion Way réalisée pour le cabinet Empreinte Humaine en octobre 2020 révèle que près de la moitié des salariés serait en situation de détresse psychologique. Il est aujourd’hui important de profiter du virtuel pour organiser et insuffler un véritable esprit d’équipe. Nous croyons que les événements de team building digitaux s’imposent comme un outil précieux pour lutter contre la démotivation et la perte de l’esprit d’équipe. Nous venons de l’univers immersif et de la réalité virtuelle. Avec Boomrang Events, nous nous sommes adaptés à la pandémie et souhaitons reproduire les mêmes émotions et mêmes activités en virtuel, afin que les entreprises permettent de créer du lien dans leurs équipes et améliorent ainsi leur performance globale.

Escape games, quiz, blind tests, ateliers gustatifs virtuels, ateliers zéro déchet ou encore méditation : dans votre catalogue d’activités virtuelles, quelles sont celles qui emportent le plus l’adhésion des entreprises ?

Les escape games virtuels sont sans conteste les plus demandés par les entreprises. Ces jeux sont un prétexte pour passer un bon moment en équipe. Mieux encore, ils requièrent beaucoup de communication au sein d’une même équipe et stimulent l’esprit de compétition entre les différentes équipes. Concrètement, pour notre escape game « le vol de la Joconde », pour une entreprise de 100 salariés par exemple, nous constituons plusieurs équipes, entre 4 et 6 personnes. Chaque équipe est dispatchée dans différentes salles de visioconférence zoom ou teams. Dans chaque équipe, chacun des joueurs dispose de pièces de puzzle différentes, ce qui les oblige à bien communiquer pour que toute l’équipe puisse avancer. Le jeu dure entre 30 minutes et 1h15. Elles se retrouvent ensuite à la fin du jeu toutes ensemble pour 5 à 10 minutes de debrief pour partager leurs avis et recevoir leurs récompenses.

Une autre catégorie de jeux qui fait des émules en entreprise est le blind test pour lequel les participants testent leurs connaissances musicales en équipe et gagner des points, avec un classement général tout au long de la partie. Les Olympiades sont très prisées également pour leur mix entre différents jeux (blind test, fun fact, fake news, le juste prix). Tous ont en commun d’être ludiques et d’améliorer le bien-être au travail.

Une chose est sûre : ces jeux virtuels vont se pérenniser dans le temps, même une fois sortie de la pandémie. Nous pouvons imaginer une augmentation de la demande d’équipes internationales afin d’accroître la communication entre des filiales étrangères par exemple.

A quoi doivent faire attention les RH qui souhaitent réaliser cela dans leur entreprise ?

Il est impératif de bien fixer les objectifs du jeu avant de vous lancer. C’est ce qui permet de voir vers quel jeu vous orienter. Si vous recherchez un événement pour faire passer un moment de détente entre collègues, optez plutôt pour une olympiade en équipe, une apéro party ou un blind test. Si vous souhaitez favoriser la cohésion et l’esprit d’équipe, pensez à un escape game. Renseignez-vous bien sur le déroulé de la prestation : c’est un marché neuf qui sera amener à se professionnaliser. Il est également important de veiller à avoir un bon animateur, un par équipe, pour une bonne qualité de jeu. Nous travaillons ainsi avec des animateurs professionnels, des comédiens assurant la dynamique du jeu. Il y en a un par équipe dispatchée entre les différentes salles sur zoom ou teams. Dernière chose, la société doit veiller aux aspects informatiques en amont afin de ne pas bloquer le jeu à cause de son pare-feu.

 

Propos recueillis par Pascale Kroll

 

 

 

 

 

 

 

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

Teleperformance généralise le télétravail et double ses effectifs pour répondre aux besoins de ses clients

Interview de Sandrine Wetter, DRH France de Teleperformance   La crise vous a permis de généraliser le télétravail. Pouvez-vous nous expliquer l’organisation que vous avez dû...

Viser le triple ROI économique, environnemental et social avec le numérique à impact

Interview de Frédérick Marchand, co-fondateur de Digital4better.   Concilier transformation numérique et responsabilité sociétale : voilà un challenge de taille. En quoi les DRH sont-ils en première...

La tendance Green IT touche les RH

Faire de la crise une opportunité RH pour accompagner une transition durable. Tribune de Pascal Pezard, co-fondateur et responsable R&D de Sopra HR Lab,...

Autonomie, responsabilisation et confiance permettent une adaptation rapide en période incertaine

Interview de Solène Hébert, DRH d’Harmonie Mutuelle.   Est-ce que la crise sanitaire vous a permis de repenser l’organisation du travail ? L’impression à tirer de cette...

Gestion de crise et recentrage sur l’essentiel !

Interview de Guillaume Rabel-Suquet, DRH au sein du Groupe Manitou. Quelles sont été les conséquences de la crise sanitaire sur l’organisation du travail ? Sans nul...