7.5 C
Paris
samedi 26 novembre 2022
Array

Les softskills des collaborateurs se développent et se mesurent grâce au jeu

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Interview de Marie-Pierre Dequier, cofondatrice ze.game.

 

Vous proposez aux entreprises de travailler les softskills de leurs collaborateurs en leur offrant un parcours original par le jeu. Pourquoi cela fonctionne-t-il mieux selon vous que les formations et coaching de développement personnel ?

Le travail sur les softskills des collaborateurs est primordial pour réussir des changements pérennes des individus et des organisations. Il est en effet nécessaire pour s’adapter aux mutations du monde du travail. Selon l’OCDE, 80 % des compétences attendues pour naviguer dans le monde de demain seront des compétences transverses : Communication, Collaboration, Pensée Critique et Créativité. Ze.game y a ajouté l’alignement Corps/Esprit qui permet de prévenir le stress au travail notamment.

Nous avons initialement travaillé sur l’intelligence collective et nous sommes rendus compte qu’il fallait d’abord travailler l’individuel : partir de la personne pour l’aider à retrouver son élan de vie afin qu’elle se positionne sainement dans le collectif et atteigne ses objectifs de vie. Inspiré par des méthodes de coaching, nous entendons aider à passer d’un monde où le changement est subi à un monde où l’individu apprend à réussir, passant d’un fixed mindset à un growth mindset.

Le constat aujourd’hui est que les collaborateurs en ont assez des formations. Nous voulons avant tout leur proposer un format qui les motive et les engage, qui s’insère aisément dans le monde de l’entreprise [des séances de 2h tous les 15 jours dans un projet collectif de 6 mois], pour un résultat performant et mesurable.

L’approche par le jeu apporte un changement radical de posture : les obstacles et expériences sont abordés comme des opportunités de grandir dans une ambiance festive, authentique qui favorise les apprentissages en pair à pair. Les joueurs font des expériences inédites en situation de travail en s’appuyant sur le cadre sécurisant et ressourçant de leur équipe. Ils renforcent leurs compétences et leurs capacités à affronter l’incertitude et à collaborer.

Vous misez sur l’émulation par le jeu construit autour du voyage du héros, avec 140 challenges d’intensité progressive et une progression sur 25 capacités. Un peu plus de détails sur votre aventure.

Concrètement, nous appelons les collaborateurs à l’aventure en leur demandant choisir leur héros inspirant ; ils établissent un pacte d’alliance qui les met en coresponsabilité, posent leurs règles de vie et de gestion des conflits ; les joueurs relèvent ensuite des challenges gradués en 5 niveaux d’intensité à partir de situations professionnelles concrètes. Ces challenges sont progressifs pour leur apprendre à réussir. Cela peut être des challenges sur le digital, les outils collaboratifs, le lâcher-prise, la médiation, l’innovation…

Exemple de challenge autour de la compréhension des différences de fonctionnement :  Les participants commencent par faire un MBTI en ligne puis partagent leurs résultats pour se rendre compte que chacun est singulier et a besoin de modes de communication différents. Ils vont ensuite jouer un rôle opposé au leur.

Ce challenge crée de l’empathie, de la compréhension, une meilleure communication et prévention des conflits.

Lorsque par exemple, une organisation veut travailler à sa transformation managériale :  nous allons d’abord clarifier son sens, et travailler sur comment les dirigeants peuvent incarner ce changement. Une grille de questionnement permet aux participants de définir leurs propres objectifs et leurs bénéfices à participer à l’aventure (ressources, peurs, croyances, sur quoi ils ont besoin de progresser…). Les participants se rassemblent en équipe de 8, par affinités et type d’énergie.

Au fur et à mesure de leur parcours, les participants vont gagner des points sur les softskills utilisées sur les challenges, leur objectif : en avoir le maximum.

Les séances d’équipe accélèrent les apprentissages et pérennisent les acquis des challenges : pour valider leurs points. Ils doivent réfléchir sur ce qu’ils ont fait, partager à l’équipe ce qu’ils ont appris et surtout transmettre leur expérience à l’équipe, car c’est en transmettant qu’on fixe un apprentissage de manière la plus pérenne. Ils sortent énergisés de ces séances de partage de challenges

Vous parlez de résultat mesurable… pouvez-vous détailler et nous parler du retour sur investissement pour les collaborateurs et entreprises ?

Avec la DRH, nous identifions les softskills à développer en priorité et choisissons les challenges en conséquence. Les entreprises attendent des résultats tangibles… Nous avons créé une grille de mesure des softskills : les collaborateurs suivent la progression de leurs softskills tout au long du parcours et in fine, au travers d’une évaluation en 360° par l’équipe. Cela leur donne leur niveau absolu sur les 5C -à savoir pensée critique, créativité, communication, collaboration et alignement corps/esprit – et les 25 capacités rattachées.

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

La personnalisation des organisations du travail est le futur de l’entreprise

Tribune de Jérôme Friteau, Directeur des relations humaines et de la transformation de la CNAV. Même si la dynamique est lancée depuis plusieurs années, il...

Digitalisation RH : de l’IA responsable au Métavers

Comment allier la sobriété numérique et le développement des usages pour saisir des opportunités de développement et servir un collectif ? Comment ne pas être...

Tendance formation : aligner les compétences sur la stratégie de l’entreprise dans une logique d’entreprise apprenante

  Quelles sont les différentes dimensions d’une entreprise apprenante ? Comment embarquer les différentes parties prenantes, à savoir les collaborateurs de tous niveaux comme le comex ?...

Webconférence – Innovation RH dans le service public : la Cnav prend la parole

Découvrir les initiatives RH de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (Cnav), première caisse de retraite de France, et des territoires pour contribuer à la...

Tendance marque employeur : nouvelles formes d’engagement, nouveau contrat social

Le phénomène de grande démission outre-atlantique s’importe-t-il bien en France ? Les salariés sont-ils réellement désengagés ? Quel contrat social nouveau résulte des nouveaux modes de...