Comment fidéliser et impliquer les collaborateurs ? Comment proposer une expérience collaborateur de qualité, notamment à une population jeune, de plus en plus volage et ayant de réelles attentes en termes de développement de carrière ?

Dans un contexte de guerre des talents et de marque employeur, la question de l’engagement des collaborateurs est parmi la principale problématique rencontrée actuellement par les entreprises. Et c’est sans aucun doute un des sujets qui accompagnera pendant longtemps la fonction RH. Tout l’enjeu de l’évolution de cette fonction est en effet de trouver des solutions d’intégration et d’engagement des nouveaux collaborateurs en allant au-delà de la gestion administrative RH proprement dite.

1er impératif : traiter les collaborateurs comme des clients

Salarié heureux, clients heureux…. Les entreprises ont de plus en plus coutume de nommer leurs collaborateurs des « clients internes ». Ce choix traduit bien l’importance de satisfaire le salarié au même titre qu’un client, en matière notamment d’opportunités, de développement de carrière, de bien-être, etc.

« En traitant les collaborateurs comme des clients, nous impactons également l’expérience client de l’entreprise. C’est une relation gagnante à tous les niveaux », souligne Nathaniel Philippe, CEO et fondateur de Heyteam, une plateforme innovante avec logiciel en mode SaaS créée en 2017 pour la gestion de l’onboarding. Ce dernier, fondateur voici plus de 10 ans de Cafeyn (ex-LeKiosk), a créé HeyTeam avec un objectif : un meilleur accompagnement, incluant une amélioration du bien-être et la réduction du turn-over.

2e impératif : créer une expérience personnalisée inoubliable

La fonction RH recourt largement aux techniques du marketing : inbound recruiting, marque employeur, scénarios réglés au cordon pour offrir une expérience personnalisée et ainsi atteindre plus sûrement sa cible…

« Il est primordial de donner les clés de succès au collaborateur et au manager en créant une expérience inoubliable, note Nathaniel Philippe. Notre produit permet de fluidifier le process d’onboarding, en offrant une expérience qui donne du sens. »

3e impératif : recourir à une technologie innovante

La fonction RH évolue au gré des technologies mais ne doit en aucun cas se perdre dans la gadgétisation. La technologie au service de l’humain, pas le contraire. Heyteam se veut pour l’heure une innovation RH unique sur le marché : « Nous offrons une technologie de personnalisation unique en offrant de l’information séquencée dans le temps, selon un métier, une situation, une tranche d’âge, une localisation, etc., » appuie Nathaniel Philippe. Cette expérience se vit au travers de petits jeux, de quizz, de challenges. Elle démarre avant même l’intégration en période de préboarding : dès la signature du contrat d’embauche, le nouvel embauché reçoit des mails de son manager et découvre du contenu afin d’être à l’aise dès son arrivée.

4e impératif : envisager d’autres possibles

Objectif : être leader de l’onboarding, et plus encore

L’engagement collaborateur se pense bien avant l’entrée dans l’entreprise. La fonction RH a ainsi intégré que pour fidéliser un collaborateur, il faut avoir imaginé toutes les phases clés du parcours employé depuis l’onboarding (voir le pré-boarding) jusqu’à l’offoarding (départ de l’entreprise).

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here