17.8 C
Paris
lundi 18 octobre 2021

Recrutement 2.0 : une question de représentation

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

 

 

 

 

Délivrer une image de soi pour porter l’identité de son entreprise. Tel est le challenge actuel du recruteur, première porte d’entrée de l’entreprise, qui doit séduire les candidats en leur permettant de s’identifier à la marque portée. Tout recruteur maîtrisant le Web 2.0 a donc pour obligation de soigner ses profils numériques. Emmanuel Stanislas, Pdg du cabinet de recrutement Clémentine, développe : « Aujourd’hui, les candidats débrouillards et réactifs iront regarder sur Viadeo ou LinkedIn la page de la personne qui les a contactés, quel collaborateur ils doivent remplacer et, le cas échéant, chercheront même à contacter celui-ci afin de connaître les raisons de son départ. » Les candidats peuvent donc se forger rapidement leur propre opinion sur l’entreprise concernée. Un recruteur 2.0 ne sera par conséquent embauché que s’il est à l’aise avec son image sur le Web et maîtrise les différents médias. 

 

 

L’ère du recruteur témoin

 

 

Il doit donc s’ouvrir au candidat, être TRANSPARENT. Et éventuellement, témoigner de son expérience personnelle au sein de l’entreprise, à la manière des anciens diplômés envoyés comme émissaires au sein de leur ancien établissement de formation pour séduire les futurs potentiels.

Il s’agit alors, pour le recruteur, de se métamorphoser en « ambassadeur » de l’entreprise, grâce à une communication affichée, non « corporate », et principalement axée sur les réseaux sociaux ! En parallèle, tous les professionnels s’accordent à dire que les sites emploi, dépositaires des annonces, conservent toujours leur utilité. Leurs offres sont seulement complétées par un partage plus ciblé sur les réseaux sociaux, notamment grâce à l’analyse sémantique. Le recruteur 2.0 jongle par conséquent avec tous les outils qui sont à sa portée et devient statège !

 

 

Savoir développer une relation directe et intime

 

 

Sur un réseau social, la relation recruteur/recruté est transformée, intime, directe. Ce qui est logique puisque les réseaux sociaux ne sont pas conçus à la base pour l’emploi, même si certains d’entre eux sont étiquetés plus professionnels que d’autres. À proprement parler, ils sont avant tout des lieux d’échange et de partage. La multiplication des offres d’emploi depuis quelque temps déjà n’occulte pas pour autant leur philosophie initiale. « Les cabinets comme le nôtre y démarchent des candidats, qui se sentent parfois harcelés par des chasseurs insistants, qui veulent satisfaire une demande pénurique, ajoute Emmanuel Stanislas. On doit être subtil pour détourner et intéresser des personnes déjà en poste en leur proposant des missions alléchantes. »

Conseil : le recruteur doit considérer le candidat potentiel comme un futur collègue, et non se mettre dans la posture d’un supérieur hiérarchique au risque de l’intimider et de le laisser filer. L’humilité est requise sur les réseaux sociaux. Le recruteur RESTE à l’écoute du candidat. Une attitude collaborative qui bénéficie sur le long terme à l’image de entreprise pour attirer les meilleurs !

 

 

 

Guillaume Serres

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

#SavetheDate #RRHDAY2021 revient le 3 décembre à Paris – MUTATION DU TRAVAIL ET PROSPECTIVES

Les inscriptions seront ouvertes la semaine prochaine. Cette année, les places seront limitées. Ne tardez pas à vous inscrire ! Nous sommes ravis de vous retrouver...

« Pour devenir une entreprise apprenante, faisons confiance et misons sur le collaboratif »

Interview de Delphine Meunier, responsable développement ingénierie innovation et qualité chez Formaposte Sud Est. Vous définissez votre entreprise Formaposte Sud-Est comme une entreprise apprenante. En...

Les softskills des collaborateurs se développent et se mesurent grâce au jeu

Interview de Marie-Pierre Dequier, cofondatrice ze.game.   Vous proposez aux entreprises de travailler les softskills de leurs collaborateurs en leur offrant un parcours original par le...

[REPLAY] Situation de l’emploi en Ile-de-France : aides et solutions pour recruter

1 - État des lieux de l’emploi en IDF et des solutions pour les métiers en tension  Retour sur les métiers en tension Le...

Teleperformance généralise le télétravail et double ses effectifs pour répondre aux besoins de ses clients

Interview de Sandrine Wetter, DRH France de Teleperformance   La crise vous a permis de généraliser le télétravail. Pouvez-vous nous expliquer l’organisation que vous avez dû...