Nous sommes dans une ère de turbulences, de disruptions et d’avancées technologiques où nous faisons des pas de géants concernant notre productivité et la performance des organisations. Cependant, il n’a jamais été autant question de considérer l’Humain afin qu’il trouve sa place au sein de ces nouveaux écosystèmes. Les attentes en termes de performance sociale sont fortes et demandent un équilibre et une adaptation du système de gouvernance. La démarche se doit d’être cohérente avec la vision et le projet d’entreprise.

Partout des injonctions dédiées à cette place de l’Humain et au développement de notre savoir être. Serait-ce une nouvelle prise de conscience du postulat de l’intériorité de chacun, pour un mieux-être personnel et collectif ? Longtemps, la rationalité a été notre mode de pensée dans nos prises de décision.

Et si c’était le bon moment pour envisager notre Monde de demain ?

Avec toutes ces connaissances et études, nous avons en notre possession un stock de savoirs pour faire émerger ce qui pourrait être les nouvelles pratiques de management soit un management plus Ethique et Responsable. Nous pourrions imaginer le développement accéléré de programmes de compliance et aussi des formations ou des accompagnements plus nombreux au renforcement de nos capacités en termes de créativité, d’esprit critique et de coopération.

Nous savons désormais par les neurosciences que l’homme est un être d’émotion connecté à son cœur via la relation du corps et du cerveau. Les humains peuvent être stimulés ou inhibés dans leurs échanges relationnels.

Dès lors, chacun pourrait s’exprimer, grandir et accompagner ses collaborateurs au développement de leurs capacités cognitives et sensorielles.

Pourrions-nous co construire ensemble de nouvelles façons d’aborder et expérimenter ces différentes questions managériales ?

Cette place est à considérer également dans un système, la recherche d’un équilibre est d’autant plus essentielle au développement de nos interactions. Michel Crozier sociologue le résume au travers de son livre l’Acteur et le Système, par sa formule : « l’individu fait le système autant qu’il est fait par le système ». Soit une démarche globale systémique où tous les acteurs sont reliés, connectés et interdépendants.

 

Alors comment évoquer cette place sans considérer le cœur de notre humanité ?

Pour nous aider à répondre à toutes ces questions, je me suis intéressée de plus près aux peuples racines lors de lectures, d’études anthropologiques et j’ai échangé avec Frédérika Van Ingen auteure de « Sagesses d’Ailleurs pour vivre aujourd’hui. ». Elle relate à travers son livre, les témoignages de tous ces témoins passeurs de vie à travers quelques peuples : les Massaï, les Kogis, les Navajos, Pueblos… avec qui, ils ont eu la formidable chance de vivre et d’appréhender leurs intelligences perceptives.

Je vous propose un voyage à 360° et un détour sur leurs pratiques afin de déconstruire notre regard à l’échelle de leurs richesses intérieures et de leur éveil collectif. Allons creuser et observer leurs principes du vivant, leurs valeurs, interactions, intériorités, leurs apprentissages et postures.

Considérons leurs rites comme un élan et une inspiration pour trouver notre place dans la société et développer nos approches managériales.

Il s’agira de transmettre en général quelques principes et valeurs de quelques peuples pour tirer des enseignements propres à notre culture et à nos façons de considérer nos pratiques en termes d’accompagnement des équipes, de management, de collectif, de coopération et de savoir être.

 

Quelques principes liés à l’apprentissage

  • Les membres de ces peuples n’ont pas à se battre pour exister à l’intérieur de leurs sociétés, ils sont accueillis par leurs pairs directement, bien avant leurs naissances
  • L’individu nouveau-né est accompagné tout au long de sa vie
    • Cet accompagnement se fait par les plus grands de 4/5 ans naturellement, puis par les plus grands, ils sont mentorés et supervisés.
    • Ils se réalisent en groupe et développent leurs propres parcours initiatiques guidés par leurs rites : « apprentissage cœur à cœur»
    • L’apprentissage développe tous les sens, les perceptions et l’expérience ; c’est un véritable partage.
    • Chaque être vivant a une âme, tous sont porteurs de savoirs et d’enseignements.
    • L’erreur n’est pas une fatalité, elle fait partie du chemin, « c’est une épreuve qui participe à la découverte de la mission de vie »
    • La formation continue se fait par l’entraide
    • L’autre est un prolongement de soi-même, ils sont tous co créateurs
      • Pour les Massai, les Kogis: leurs philosophies de vie est « tu es donc je suis. »

« Ce qui importe, c’est que chacun découvre et accède à sa raison d’être. »

Organisation et Prise de décision

L’organisation s’appuie sur des valeurs fondées sur les principes du vivant : la Coopération et l’Harmonie. Le pouvoir est canalisé et partagé soit le Je est au service du nous.

Leur cadre est co construit comprenant des règles strictes qui ont un sens pour eux respectant une finalité d’équilibre avec leur milieu.

Ce sont de grandes sociétés de loisirs avec beaucoup de créativité et de nouvelles observations où tous sont engagés et impliqués naturellement, prenant beaucoup de plaisir à leurs actions riche de sens.

Leurs visions sont holistiques, interreliées et interdépendantes des plantes, des animaux, astres et des mondes invisibles. Les interactions sont très fortes, intuitives et anticipatrices et ils ont une vision circulaire du temps.

Les prises de décision se prennent collectivement au cours de long processus, de méditation, de discussions afin de faire émerger en chacun des réponses.

Savoir être et intériorité

Ils savent apprivoiser « leur cheval fou » (émotions) par des espaces de temps prévus à cet effet avec des encadrants pour les aider et les accompagner dans ces moments de vie. Ils y voient une opportunité d’un travail intérieur afin de prévenir la maladie. Ces émotions sont travaillées ensemble. Penser les choses c’est ce qui les relie avec la nature et le cosmos.

Leurs valeurs de Sens, d’Harmonie, de Coopération, d’Amitié, de Respect, de Joie, de Travail sont investies quotidiennement à travers leurs rites, ils ont créé des sociétés d’inclusion et cultivent chaque jour la gratitude d’être en vie.

Leurs postures intègrent naturellement l’Humilité et chaque parole envers l’autre est une intention : Remercier, Encourager, Expliquer et Préciser sont les 4 registres de prise de parole en groupe chez les Kogis.

« Dans le modèle social de beaucoup de peuples racines, le regard ne semble pas s’orienter vers le haut ou vers le mieux, mais vers la juste place. »

Dans nos sociétés occidentales par nos fonctionnements matriciels et pyramidaux, les attentes sont très souvent biaisées par ce que nous pouvons comprendre de la hiérarchie et de ce qui incombe à ces fonctions. Notre regard porte à comment nous pourrions nous conforter pour correspondre à un modèle qui n’est pas forcément le nôtre. D’où des souffrances et des incompréhensions de la part et d’autre.

Pourrions-nous enfin nous libérer de tous ces carcans et s’inspirer fortement de leurs rites, de leurs valeurs et de leurs pratiques d’intelligence collectives ?

Pour un management plus Ethique et Responsable s’appuyant sur la connaissance de soi du manager et des interactions de l’équipe. Travaillons sur nos systèmes d’accompagnement des organisations et révélons tout ce qui est lié à notre potentiel intérieur. Faisons émerger nos capacités d’intelligence sociales et émotionnelles. Travaillons ensemble pour le bien-être de tous.

Ces Peuples aujourd’hui, se battent pour faire perdurer leurs existences, c’est toute leurs richesses humaines, sociales, écologiques qui s’évaporent et disparaissent. Nous avons le choix dans nos organisations, d’axer et de développer des comportements plus éthiques par nos actions et nos agissements. Gardons en tête tous ces enseignements, portons leurs voix à travers nos pratiques managériales et élevons notre conscience par cet éveil collectif. Diffusons, impulsons, soyons garants de tous ces principes de vie pour une création de valeur commune. Insufflons ce changement dans nos organisations. Créons ce lien, l’Harmonie et la Coopération dans nos équipes, connectons-nous et soyons présents à l’autre.

Émilie Letailleur

 

Émilie Letailleur a créé le cabinet de conseil Embelys  spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants et a fondé le Cercle Embelys, premier think et do tank, dédié à l’accompagnement professionnel, espace de réflexion et de co-construction ouvert aux managers, coach, responsables RH, dirigeants, universitaires, philosophes et toutes fonctions clés pour des sessions d’intelligence collective.

 

Source Fréderika Van Ingen : Livre Sagesses d’ailleurs pour vivre aujourd’hui

Crédit photo : Getty Images

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here