A l’heure de l’obsolescence rapide des compétences, comment repenser les postes, détecter les bonnes compétences et élaborer de nouvelles manières de fonctionner ?

Pour faire avancer l’entreprise, en tant que DRH, nous essayons de faire bouger notre regard par rapport aux compétences et aux profils attendus. Les outils ne sont que des moyens au service d’une stratégie commune, bien comprise et portée par l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

J’aimerais vous parler à cet effet d’un de nos axes forts de notre politique RH concernant la détection des compétences. Il s’agit du projet engagé le 1er octobre 2019 avec la start-up Crafty. Nous lançons la démarche pilote dans l’une de nos entités, dans le but de l’étendre à tout le groupe.

C’est une plateforme permet de réaliser une cartographie vivante de toutes les compétences détenues par les collaborateurs.. Elle permet de répondre à une question essentielle : la compétence recherchée pour un poste, un projet existe-t-elle dans le Groupe ? C’est aussi un formidable moyen de valoriser les compétences de l’ensemble des collaborateurs.

 

Quels sont les enjeux de cette démarche pilote ?

Je décèle deux enjeux :

Le premier est d’adopter une approche résolument différente de la gestion de compétences habituelle. Celle-ci permet non seulement d’accélérer le matching entre un besoin et un profil. Mais elle accélère aussi les mobilités et possibilités d’évolution.

Le deuxième enjeu est de pouvoir mieux partager les expertises et savoir-faire de nos collaborateurs. Le partage et la transmission du savoir aux nouvelles générations est impératif. Il faut faire circuler l’information au maximum, jouer toujours plus collectif et accélérer cette solidarité.

Comment avez-vous concrètement déployé la démarche Crafty au sein de votre entité test ?

Nous avons créé un réseau d’ambassadeurs RH et opérationnels. Pour cela, nous avons parlé en amont de la gestion de compétences, de la mobilité, de parcours, de façon à ce qu’ils puissent s’approprier cette vision avant les outils.

Il est primordial de créer les conditions pour que : 1. cela réponde bien à notre besoin, 2. on comprenne les réticences éventuelles et on sache lever les obstacles, 3. cela crée l’envie de s’approprier l’outil. Puis la phase de manipulation de l’outil a permis à chacun de saisir toutes les potentialités de la plateforme. Nous avons ensuite élaboré avec eux le dispositif de communication appropriée.

La clé de la réussite réside dans une démarche de coconstruction, avec les collaborateurs et la start-up Crafty. Nous avons ainsi pu réfléchir avec l’entité pilote aux thématiques importantes, aux besoins avérés, aux éléments de langage. Le jour du lancement, nos ambassadeurs (une dizaine de personnes) aideront les collaborateurs à s’approprier l’outil. J’estime qu’ils seront beaucoup plus convaincants que n’importe quel RH, tout simplement parce que la plateforme ne doit pas être perçue comme un outil RH !

Nous pouvons également parler de coconstruction avec Crafty, présent lors de nos ateliers et prompte à adapter l’outil si nécessaire. Nous pourrons dans un deuxième temps réfléchir à redesigner des outils existants afin de les optimiser : les entretiens annuels et les Talents reviews. L’objectif est que la plateforme soit à terme un lieu unique de gestion de compétences.

Quel enseignement tirez-vous de cette expérience ?

La réussite nécessite que la volonté et l’impulsion soient données à différents niveaux de l’entreprise : le codir, les managers, les collaborateurs. Ces derniers doivent être réellement acteurs et partie prenante du projet.

Notre objectif n’est pas de déployer des solutions RH avec des outils RH pour des RH, tout cela est complètement dépassé. Au cœur de notre démarche nous nous demandons constamment si la solution que nous apportons répond réellement aux besoins de l’entreprise. Nous sommes dans le test and learn. Ce qui signifie beaucoup d’humilité, d’expérimentation, de communication et de priorisation : allez à l’essentiel ! Notre vision est claire. Mais le chemin n’est pas écrit à l’avance car nous le dessinons avec les équipes.

 

Propos recueillis par Pascale Kroll

Extrait du livre blanc à télécharger gratuitement :

[ DRH inclusif (ve) ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here