18.4 C
Paris
dimanche 25 juillet 2021

Le Risk manager est de plus en plus influent auprès de la direction générale

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alikce Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Face aux nouveaux défis d’un environnement toujours plus complexe, le Risk manager doit prendre un tournant et être acteur du changement : il doit appréhender et s’adapter aux nouveaux défis de l’entreprise, les enjeux de conformité ou bien encore à la transformation digitale et aux changements de business model qui en découle. Dans ce contexte, le Risk manager doit développer son leadership et jouer pleinement son rôle en accompagnant étroitement le management dans sa montée en maturité sur ces sujets de gestion des risques : de la définition de la stratégie à son exécution. Les relations avec les directions générales se renforcent d’année en année et ces dernières sont à l’écoute de leur Risk manager. Il doit ainsi se positionner au sein de l’entreprise comme un conseil stratégique. Cette nouvelle dimension du métier associée à une reconnaissance qui ne cesse de croître en fait un métier passionnant.

 

 

 

Les moyens à disposition du Risk manager

 

 

Les moyens du Risk manager sont représentés dans cette étude par les différents leviers d’action qu’ils ont à disposition. Les Risk managers de cette enquête sont principalement rattachés à la Direction Générale (44%) ou à la Direction Financière (31%) et ont un accès direct (63%) au Directeur Général. À noter qu’en 2015, 36% des Risk managers interrogés déclaraient être rattachés à la Direction Générale.
Nous constatons que si seulement 45% des Risk managers ont une relation étroite avec la fonction Sécurité/Sûreté, ils sont 76% à intégrer ces risques dans leur univers d’analyse.
Pour mener à bien ses missions, le Risk manager gérant les assurances et la prévention dispose d’une équipe composée de moins de 5 personnes (70% contre 66% en 2015). Le Risk manager ayant en charge la gestion globale des risques dispose quant à lui d’une équipe constituée de moins de 3 personnes (60% contre 76% en 2015).

 

Les évolutions du Risk manager

 

 

À titre professionnel, 79% des Risk managers pensent que la diffusion de la culture des risques est le premier axe de développement de la fonction tandis qu’à titre personnel, 50% des Risk managers souhaitent rester Risk managers en évoluant au sein d’une autre entreprise.
Pour conclure, nous constatons une hausse de la proportion des Risk managers qui ont le sentiment que la reconnaissance de leur fonction en interne est en augmentation. Ils étaient 53% à exprimer ce sentiment en 2015, ils sont à présent 63%.

 

Nouveau enjeux

 

En matière de gestion des risques liés à la stratégie, 41% des répondants déclarent identifier et analyser les risques des différentes stratégies envisagées par l’organisation.
Par ailleurs, 76% des Risk managers interrogés déclarent communiquer sur les risques à l’extérieur de leur entreprise.

Le Baromètre du Risk manager publié tous les deux ans, a pour vocation de mesurer les évolutions du métier de Risk manager dans la durée, et d’apporter un éclairage sur sa fonction. Le Baromètre du Risk manager publié tous les deux ans, a pour vocation de mesurer les évolutions du métier de Risk manager dans la durée, et d’apporter un éclairage sur sa fonction.
Ce Baromètre est le résultat d’une enquête menée en France par l’AMRAE entre janvier et avril 2017 à laquelle ont participé plus de 270 Risk managers avec environ 200 réponses complètes (contre 188 en 2015).
Cette année le panel est constitué de 45% de femmes et 55% d’hommes (59% en 2015), soulignant une nouvelle
augmentation de la population des Risk managers femmes.

 

 

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

La tendance Green IT touche les RH

Faire de la crise une opportunité RH pour accompagner une transition durable. Tribune de Pascal Pezard, co-fondateur et responsable R&D de Sopra HR Lab,...

Autonomie, responsabilisation et confiance permettent une adaptation rapide en période incertaine

Interview de Solène Hébert, DRH d’Harmonie Mutuelle.   Est-ce que la crise sanitaire vous a permis de repenser l’organisation du travail ? L’impression à tirer de cette...

Gestion de crise et recentrage sur l’essentiel !

Interview de Guillaume Rabel-Suquet, DRH au sein du Groupe Manitou. Quelles sont été les conséquences de la crise sanitaire sur l’organisation du travail ? Sans nul...

Team Buiding virtuels veut stimuler l’esprit d’équipe des salariés même en période de télétravail

Interview de Alexis Prat, cofondateur de Boomrang Events. Pourquoi les activités de team building virtuels s’impose comme la grosse tendance 2021 ? A l’heure où le télétravail...

Le management créatif au service de l’agilité !

Interview de Christel Lambolez, fondatrice de JOBSFERIC. La pandémie a montré que le management devait être inventif en bousculant les modèles établis et poussé à...