0.8 C
Paris
mardi 7 février 2023

La Gestion des Ressources Humaines bientôt supplantée par la Gestion des Données Humaines?

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Le basculement

 

L’organisation autrefois créatrice de données multiples et désordonnées, s’organise désormais autour et par la donnée : la « data driven organization » est en marche.

 

La Gestion des Ressources Humaines reste toujours prisonnière de son ADN administrative : la gestion des compétences, des talents, des métiers n’ont jamais été sérieusement modélisés pour imposer une rigueur d’approche incontestable : outils classiques dépassés et peu exploités en temps réel pour répondre aux enjeux immédiats (entretiens individuels difficilement tenus, fiches de poste rigides). Le DRH de Peugeot avoue que 53% des processus rh sont perçus comme compliqués par les cadres de l’entreprise …

Crise de méthode, crise de cible pour la GRH : le pilotage de la donnée humaine doit conduire à repenser entièrement la gestion humaine et faire changer de dimension le métier rh.

 

 

Sept facteurs obligent à cette métamorphose

 

D’abord le nouveau cadre du règlement général de la protection des données : y inclure les compétences des collaborateurs sera le signe des entreprises les plus mures. Les compétences des collaborateurs sont des smart data (données intelligentes) : elles sont la garantie d’un exercice professionnel validé, conforme aux exigences internes et externes de l’organisation. Approche théorique ? non : formations certifiantes, accréditations académiques, acquis de l’expérience, l’entreprise 3.0 est une communauté émettrice d’intelligence, et le talent individuel la cellule première de son organisme, à protéger comme tout actif élémentaire.

 

Deuxièmement l’exigence d’adaptation : la perte de données humaines, les flux sortants de connaissance liés aux départs de collaborateurs, accentuera les écarts concurrentiels. La guerre des talents est une lutte de rétention, la connaissance des collaborateurs est un impératif premier. Les outils de formation digitales doivent permettre de capitaliser avec des moyens accrus des savoirs clé, richesse immatérielle fondamentale.

 

Troisièmement, l’exigence d’apprentissage augmenté : en plus du QI, le LQ ou « learnability quotient » s’impose, capacité d’apprentissage agile telle que le définit le Président Monde de Manpower, Jonas Prising , qu’il évalue à 20% de l’ensemble des compétences, celles reliées au désir de progresser et d’ouverture qui sont clé dans le monde volatil et complexe d’aujourd’hui.

 

Quatrièmement la capacité à fixer des indicateurs dynamiques de progression individuels : la mobilité mentale, l’intelligence de transfert sectoriel, l’adaptation multi culturelle : la réussite des projets collaboratifs en dépend : les personnes au bon endroit, les mieux profilées pour réaliser les défis managériaux et business du moment.

 

Cinquièmement, la métrique de la performance : qui performe ? comment rémunérer au plus juste les performances ? objectiver les décisions en évitant les effets de saupoudrage et de rente si désespérants pour les meilleurs contributeurs. A ce défi la GRH ne répond qu’imparfaitement, la GDH devra prouver sa validité et sa rigueur.

 

Sixièmement, pour adapter les métiers aux données massives qui irradient l’environnement économique, l’organisation doit prouver sa propre capacité à assimiler des données externes une fois traitées, retraduites et rendues profitables au client. La captation de la valeur client : instantanée, mobile, diverse, est la clé de l’émission de valeur, elle précède la capitalisation économique. La réussite des comparateurs et des portails le prouve bien.
Enfin, affirmer une contribution positive à l’environnement : la base de données économique et social, base de travail précieuse de toute drh pourra être transformée en rapport de contribution environnemental : juste et vérifiable, l’engagement de l’entreprise doit passer du champ de la communication à celui de la matérialisation authentique.

 

 

 

Armand Mennechet

 

 

 

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

Dossier spécial : DRH chercheur et apprenant

Téléchargez gratuitement le livre blanc      Le DRH chercheur face aux nouvelles formes d'engagement Le DRH fer de lance de l'organisation apprenante Digitalisation des processus...

UHFP 2023 : Interview de Carole Grandjean, Ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels

Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels auprès du ministre du Travail, du Plein emploi et de l'insertion et...

JOBSFERIC partenaire de la 18e édition de l’UHFP

Compétences 2030 : réussir ensembles les transitions ! Du 25 au 27 janvier à Cannes.   Un programme riche de découvertes et d'enseignements Transitions écologique, énergétique, numérique, industrielle :...

La personnalisation des organisations du travail est le futur de l’entreprise

Tribune de Jérôme Friteau, Directeur des relations humaines et de la transformation de la CNAV. Même si la dynamique est lancée depuis plusieurs années, il...

Digitalisation RH : de l’IA responsable au Métavers

Comment allier la sobriété numérique et le développement des usages pour saisir des opportunités de développement et servir un collectif ? Comment ne pas être...