2.6 C
Paris
dimanche 24 janvier 2021

Intelligence des talents versus intelligence collective

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené à se transformer en un...

Tribune de Loïc Le Morlec, expert des organisations.

On associe aisément l’intelligence collective à l’esprit start-up où tout est à imaginer, à inventer, à créer. Dans ce contexte d’innovation totale, l’intelligence collective contribue au développement des talents individuels, des intelligences, ces talents nourrissant de nouveau celle-ci dans un cercle vertueux de co-apprentissage, de co-développement et de performance.
Avec la mondialisation, l’ubérisation, l’avènement du digital, l’économie collaborative, on a un peu trop vite considéré que tout serait à réinventer dans un monde désormais accéléré, «disrupté», devenant ainsi une gigantesque start-up.
Si effectivement on trouve des secteurs touchés par l’Ubérisation, on est à mille lieux du raz-de- marée annoncé il y a quelques mois. Pire, Uber est passé de symbole de cette nouvelle économie à celui d’un capitalisme effréné, entraînant des chauffeurs dans un presque esclavagisme moderne, ne parvenant pas malgré tout à équilibrer un business model (UBER est structurellement à perte) dont la finalité est bien de supprimer l’ «Homme», espérer le remplacer au plus vite par la machine pour trouver enfin une rentabilité.

Si tout est effectivement à inventer dans une start-up ce n’est pas le cas dans les Grands Groupes.
On rappellera que pour eux la mondialisation a déjà commencé depuis des décennies. Et si l’accélération du temps est une réalité pour tous, la vitesse, elle, est propre à chaque marché voire positionnement sur le marché. Qu’inspirerait par exemple cette accélération du temps aux business proposant des contrats clients de 30 ans (oui cela existe encore) ?

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

2021 : De l’ancrage et de la fermeté pour les RH

  Une nouvelle année dans l’expectative. Tout le monde attend, d’autres « reconfinements » ou pas… la fin de turpitudes économiques ou pas, la fin d’un...

Résultats de l’enquête « Quel futur pour le management de transition? »

Le management de transition devient-il une voie incontournable pour réussir la transformation des entreprises ? Quelle croissance et quelle évolution pour le management de transition...

Lancement du JOBSFERIC LAB en partenariat avec la plateforme MOBITEACH de XPERTEAM !

  MOBITEACH - Médaillé d'or des Brandon Hall Excellence Awards dans la catégorie "Solutions d'animation de formation".       MOBITEACH vient de remporter l'un des très connus Brandon...

« Une marque ne peut vivre sans une identité sonore performante, elle a trop à perdre »

Interview de Michael Boumendil, président et fondateur de Sixième son Vous avez lancé, en partenariat avec Harris Interactive, un baromètre annuel d'évaluation de la performance...

Kellogg France veut stimuler la créativité par un cadre de travail stimulant !

Interview de Rachida Saraka, DRH Kellogg France.   Vous avez annoncé le lancement de votre nouvelle marque employeur en novembre dernier sur le thème « Nourrissons une...