8 C
Paris
mardi 4 octobre 2022

« L’intelligence artificielle ne peut pas évaluer la personnalité d’un candidat »

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Votre start-up met des intérimaires à disposition des entreprises et recourt au digital uniquement pour les questions de gestion et d’administration. Pourquoi ne pas avoir fait le choix des algorithmes pour créer un matching entre candidats et postes à pourvoir ?

Je dis un grand oui à l’intelligence artificielle car c’est la nouveauté, c’est vers cela que se dirige notre société. Au sein des RH aussi, l’IA a sa place mais comme un outil qui doit être utilisé à bon escient. Les chatbot par exemple sont très efficients pour soulager un service qui doit toujours répondre au même question quand un nouveau collaborateur arrive. Pour le recrutement en revanche, je ne sais pas encore quelle forme cela peut prendre. Nous nous dissocions de cette approche car selon nous, l’IA et les algorithmes mettent en valeur des critères de compétences qui correspondent au besoin d’un poste mais qui ne permettent pas de savoir si la personnalité du candidat est adaptée à l’entreprise qui embauche.

En quoi la solution proposée par Staffmatch se différencie-t-elle de ce qui existe sur le marché intérimaire ?

Notre spécificité consiste justement à nous appuyer sur cette double approche physique et numérique. Nous nous situons ainsi entre les majors du secteur qui croulent sous la paperasse mais rencontrent les candidats en physique et les nouvelles entreprises de l’intérim où tout ne passe plus que par le digital. Nous conservons l’aspect humain par le biais de nos agences parce que cela nous paraît essentiel. Mais nous rendons le travail des entreprises plus faciles grâce à la digitalisation de la gestion et de l’administration.

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

UNLEASH WORLD RETURNS TO PARIS

We’re bringing the world's greatest and largest show on the Future of Work and Workforce Technology back to the live stage in Paris.   By attending...

« Le Bon Tempo »

Tribune du Colonel Vital DUCHESNE – Commandant la base aérienne 705 de Tours   En cette rentrée, je partage avec vous ces quelques réflexions personnelles au...

Learning : une approche et une culture

  Expert : Mathieu Heidsieck, associé de Xperteam et co-fondateur de Mobiteach Tribune issue du Dossier spécial : Le DRH hybride   A l’heure où les DRH bénéficient d’une...

Recrutement et « effet papillon »

"Les moindres petites choses effectuées impactent le reste du monde environnant". Le message de Taha Mansour, centralien, mentaliste et consultant en soft skills et...

Inscription ouverte au #RRHday 2022

La 5e édition du #RRHDay pour évolution RH aura lieu au siège du MEDEF, Paris 7e. DRH et décideurs confronteront leur point de vue...