« The orange world » est tout l’inverse des deux premiers scénarii (le monde bleu et le monde vert). Il pose l’hypothèse que les entreprises de demain sont des énormes puissances qui ont vu le jour fusion après fusion. Elles ne pensent qu’au business et en aucun cas à la vie privée des collaborateurs qui la composent et encore moins à l’environnement. Nous sommes dans un monde libéralisé où le business est la priorité. Un modèle économique similaire au modèle actuel où les directions d’entreprise reconnaissent que leurs employés et les relations qu’ils ont entre eux sont le fondement de la réussite de l’entreprise. On retrouve ici l’un des aspects du « managing people » dans sa visée collective. Par ailleurs, elles délaissent ou ne mettent pas au premier plan, l’individu en tant qu’homme qui en dehors de l’organisation a d’autres finalités et buts. La promotion et le maintien de l’esprit de groupe par la stimulation autour de l’atteinte d’objectifs collectifs ou de comportement de collaboration, sont les fondements du scénario du monde « orange ».

Pour aller plus loin téléchargez le livre blanc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here