Dans cette hypothèse, les entreprises deviennent les principaux prestataires de service des employés. Le management des Ressources Humaines se préoccupe fortement de la vie personnelle des salariés, tels que le logement, la santé, l’éducation, les enfants…Les politiques RH du « blue world » seront basées sur le rapport entre vie professionnelle et vie personnelle des salariés. Ce type de politique permet d’augmenter le taux de fidélisation des salariés, et permet d’attirer les talents à l’affut en partie des meilleures conditions de travail. La culture d’entreprise est ici l’un des moteurs majeurs de la performance d’entreprise. Une certaine marge de liberté est accordée aux salariés pour vaquer à leurs occupations personnelles afin d’accroitre la performance du collectif. Les technologies de l’information et de la communication sont ici imprégnées dans la vie professionnelle, permettant une meilleure flexibilité entre la sphère professionnelle et personnelle. Cet essor de la technologie laisse apparaître de nouvelles formes d’organisation du travail telle que le télétravail. Les acteurs de la politique RH en entreprise sont alors des Partenaires du business (HR Business partners), capable de comprendre et d’anticiper les impacts de la stratégie d’entreprise sur les hommes et sur la vie privée de ces derniers.

 

 

Pour aller plus loin téléchargez le livre blanc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here