4.1 C
Paris
dimanche 24 octobre 2021

Fibre optique : un plan d’actions d’ampleur pour l’emploi et la formation

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Membre fondateur du Comité Stratégique de Filière des Infrastructures numériques et par ailleurs en charge de la communication d’Objectif fibre sur les nouveaux métiers de la fibre optique, la fédération InfraNum annonce qu’en 2019, la fibre optique devrait être l’un des plus gros pourvoyeurs de nouveaux emplois en France, avec un prévisionnel de 6400 recrutements.

L’emploi et la formation dans le secteur de la fibre optique constituent l’un des enjeux majeurs actuels pour réussir à atteindre les objectifs du Plan gouvernemental France Très Haut Débit (100% des concitoyens en THD en 2022).

Pour cela, plus de 12.000 collaborateurs doivent être recrutés et/ou formés d’ici 2020. Les acteurs du secteur évoquent un vrai problème de « sourcing » côté entreprise, et de méconnaissance de ces nouveaux métiers côté salarié.

Face à une filière des infrastructures du numérique en tension sur l’emploi, les acteurs publics et privés sont mobilisés. La signature en mars 2017 d’un accord (EDEC) entre l’État, les branches, les OPCA et les fédérations d’industriels impliqués dans le déploiement de la fibre optique a marqué la reconnaissance de la problématique et un tournant pour sa prise en charge.

La filière des Infrastructures numériques prévoit 6400 recrutements en 2019

« Nous avons extrapolé les projections de l’Observatoire du THD 2018, réalisé par InfraNum et l’Idate en juin dernier, pour connaître les besoins pour la seule année 2019. Résultat : 6400 nouveaux collaborateurs devraient intégrer la filière. Ils seront répartis dans toutes les régions, avec en tête de file la région parisienne, le quart Sud-Est et le Nord (cf. carte jointe) » explique Pierre-Michel Attali, Directeur du Pôle Territoires Numériques de l’Idate.

Ce prévisionnel, basé sur les chiffres réels à fin 2017, sera actualisé en mai prochain, dans le cadre de l’Observatoire du THD 2019, qui lui, sera basé sur la réalité terrain 2018.

Quels métiers ?

Pour ces profils qui offrent leur chance à chacun, les besoins sont variés et une dizaine de métiers est réellement en tension pour 2019, à savoir :

  1. Les métiers du déploiement : technicien fibre optique, monteur-raccordeur, tireur de câble, piqueteur et chef de projet déploiement
  2. Les métiers de la conception : négociateur de site telecom, chargé d’études fibre optique, dessinateurs-projeteurs et chargés d’affaires.

Comment se former et où se renseigner ?

Les industriels et les organismes sont mobilisés pour former les candidats à ces métiers. Près de 200 plateaux de formation techniques sur le territoire métropolitain, dont une quarantaine labellisés Objectif Fibre, et des initiatives originales comme celle des Ecoles des plombiers du numérique sont prêts à les accueillir.

« L’urgence est d’alimenter le vivier de candidats, donc de faire connaître ces nouveaux métiers » martèle Etienne Dugas, Président de la fédération. C’est d’ailleurs l’objet du vaste plan de communication qui vient d’être lancé au niveau national et dont le nouveau site objectif-fibre.fr est le pilier central de l’information sur le sujet.

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Getty Images

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

JOBSFERIC LAB // Le rôle du responsable formation dans l’organisation apprenante

Atelier : Quel rôle pour le responsable formation dans l’organisation apprenante ? Les responsables formation vont devoir faire évoluer leurs missions en profondeur. L’intitulé de...

#SavetheDate #RRHDAY2021 revient le 3 décembre à Paris – MUTATION DU TRAVAIL ET PROSPECTIVES

  INSCRIPTION CLIQUEZ ICI     Cette année, les places seront limitées. Ne tardez pas à vous inscrire ! Nous sommes ravis de vous retrouver pour réfléchir à quels modèles...

« Pour devenir une entreprise apprenante, faisons confiance et misons sur le collaboratif »

Interview de Delphine Meunier, responsable développement ingénierie innovation et qualité chez Formaposte Sud Est. Vous définissez votre entreprise Formaposte Sud-Est comme une entreprise apprenante. En...

Les softskills des collaborateurs se développent et se mesurent grâce au jeu

Interview de Marie-Pierre Dequier, cofondatrice ze.game.   Vous proposez aux entreprises de travailler les softskills de leurs collaborateurs en leur offrant un parcours original par le...

[REPLAY] Situation de l’emploi en Ile-de-France : aides et solutions pour recruter

1 - État des lieux de l’emploi en IDF et des solutions pour les métiers en tension  Retour sur les métiers en tension Le...