4.7 C
Paris
mardi 19 janvier 2021

#Coronavirus : 45 milliards d’euros d’aides pour faire face au choc économique

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené à se transformer en un...

Choc réel sur l’économie avec des secteurs entiers impactés avec un chiffre d’affaires en chute dans le tourisme, la restauration, les services ou encore les transports. Petites entreprises et plus grandes, artisans, commerçants, sont impactés. Tous les pays sont touchés à l’heure actuelle par la propagation du virus. La croissance française sera de moins 1 % en 2020, chiffre à revoir en fonction de la durée de la pandémie et de son impact.

Par peur de faillites en cascade, le gouvernement propose plusieurs dispositions dans le projet de loi de finances rectificatif. Les mesures visent à soutenir les salariés et les entreprises.

Dispositif de chômage partiel est mis en place. Déplafonner le dispositif de chômage à hauteur de 8 milliards d’euros sur les deux mois à venir.

Les petites entreprises. Report des charges sociales et fiscales pour les impôts directs. Cet effort en trésorerie représente 35 milliards d’euros.

Les entreprises et indépendants qui ont un chiffre d’affaires de moins d’1 milliard d’euros, bénéficient d’un fonds de solidarité d’1 milliard d’euros d’un mois, avec la participation des régions de 250 millions d’euros. Indemnisation de 1500 euros pour toutes les entreprises dont les activités ont été fermés dont bars et restaurants ou dont le chiffre d’affaires a drastiquement diminué par rapport à mars 2019.

Pour entreprises au bord de la faillite, il y aura un examen de chaque dossier par l’Etat et Régions pour allouer des aides supplémentaires.

L’ensemble de ces mesures représente 45 milliards d’euros « pour résister à ce choc économique violent« .

Il y aura un report des factures de gaz, d’électricité pour les petites entreprises, ren accord avec Engie et EDF. Pour les loyers, un report des échéances de loyers pour petites entreprises et petits commerces est prévu.

Le gouvernement a décidé de débloquer 300 milliards d’euros pour les nouveaux prêts. N’importe quelle PME ou grande entreprise peut bénéficier de prêts bancaires garantis par l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros.

L’objectif étant de limiter les faillites et les licenciements.

 

Propos recueillis par Alice Picard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

2021 : De l’ancrage et de la fermeté pour les RH

  Une nouvelle année dans l’expectative. Tout le monde attend, d’autres « reconfinements » ou pas… la fin de turpitudes économiques ou pas, la fin d’un...

Résultats de l’enquête « Quel futur pour le management de transition? »

Le management de transition devient-il une voie incontournable pour réussir la transformation des entreprises ? Quelle croissance et quelle évolution pour le management de transition...

Lancement du JOBSFERIC LAB en partenariat avec la plateforme MOBITEACH de XPERTEAM !

  MOBITEACH - Médaillé d'or des Brandon Hall Excellence Awards dans la catégorie "Solutions d'animation de formation".       MOBITEACH vient de remporter l'un des très connus Brandon...

« Une marque ne peut vivre sans une identité sonore performante, elle a trop à perdre »

Interview de Michael Boumendil, président et fondateur de Sixième son Vous avez lancé, en partenariat avec Harris Interactive, un baromètre annuel d'évaluation de la performance...

Kellogg France veut stimuler la créativité par un cadre de travail stimulant !

Interview de Rachida Saraka, DRH Kellogg France.   Vous avez annoncé le lancement de votre nouvelle marque employeur en novembre dernier sur le thème « Nourrissons une...