L’opportunité m’est offerte de partager ma perception, au travers de mon histoire personnelle et de quelques expériences vécues, de comment chacun est à même de s’approprier le développement de son « Employabilité ».

Aujourd’hui, mon métier tourne autour de la Stratégie commerciale et du Business Développement, du multicanal à l’International. De formation universitaire, je suis issue de l’univers des Produits de Grande consommation, coté Industrie.
Ma mission au fil du temps est devenue « l’Accélération agile de la Performance commerciale » de l’entité pour laquelle je travaille, en passant par la recherche de pistes de création de valeur, et ce, associée au développement des compétences commerciales des équipes en place.
Le fil conducteur de mon parcours est tant mon développement personnel que professionnel. Je saisi constamment toute opportunité d’améliorer mon niveau de compétences par la recherche de nouvelles missions et projets, l’exercice du « Mentoring et Lecturing » en écoles de commerce auprès de cadres dirigeants PME Français et Africains sur mon temps personnel, et enfin le suivi de programmes de formation continue en Management stratégique des organisations, Business Développement, Finance, Digital & E-Commerce, financé par mes soins pour l’essentiel.
Le sens que j’y donne désormais est d’être en capacité de « Prendre soin d’un Business et de ses Equipes ». C’est à partir de cette orientation que je partage au travers de cette tribune le sujet suivant:
« Employabilité et Dépendance », c’est-à-dire, comment assurer le développement de son employabilité en tant que salarié(e), dans une relation de loyauté et de dépendance à son employeur?
Autrement dit, de façon sous-tendue, comment devenir et rester compétitif sur le marché du travail à l’heure des conséquences de la transformation accélérée des entreprises et de la mutation des formes de travail?
En premier lieu, 3 termes à suivre qui nécessitent quelques précisions contextuelles:
• L’employabilité : cette notion qui fait que vous soyez en capacité d’afficher une valeur de marché (en terme de compétitivité relative) au regard de vos compétences acquises, réalisations et expériences.
• La dépendance : un concept prévalant sur un donneur d’ordre ou de missions de travail, quel que soit sa nature (Employeurs ou Clients pour les conseils).
• La transformation accélérée : elle implique un rééquilibrage entre les nouveaux métiers à inventer et ceux en cours de disparition, la corrélation entre le départ des seniors et l’accroissement du nombre des effectifs juniors, stagiaires et alternants dans les organisations.

En second lieu, j’illustre ci-dessous par quelques situations vécues des voies possibles de développement d’employabilité
• L’employabilité et le sens des valeurs au travers de son métier : En début de parcours professionnel chez un industriel en PGC, je me suis vite rendu à l’évidence que j’avais tout à apprendre de mes pairs de l’ABC du métier de Chef de Secteur, avant les « 35 heures ». Ayant à remplir les rayons « à bloc », dès 5H30- 6H00 du matin avant de prendre ma commande sur la base des stocks en réserve, j’ai appris à mettre à plat et plier les cartons d’emballage usagés pour plusieurs raisons, notamment par efficacité de dégagement rapide des allées magasins avant ouverture, d’un remplissage de benne en réserve optimisé, et aussi et surtout, par respect pour autrui afin de ne pas les obliger à faire le travail à ma place une fois partie.
Loin d’imaginer dans un tel contexte que je commençais à développer mon employabilité, par l’apprentissage de la tâche la plus rudimentaire en magasin, cette première expérience terrain bien matinale m’aura permis par la suite de comprendre que d’être promue au siège pour une nouvelle aventure avec un meilleur salaire était une « excellente » chose, mais qu’en parallèle, le façonnage de valeurs personnelles, ici le respect d’autrui, avait son importance dans la manière individuelle d’approcher le métier. Aujourd’hui encore ce point d’ancrage « Respect/Carton » me permet de décrypter un certain nombre de situations et d’en tirer mes propres appréciations.
• L’employabilité par la montée en compétences et expertise au sein de son organisation : Ayant eu l’opportunité d’une succession de nouveaux postes expérimentés, dès 2006, je découvre l’avènement du digital, l’approche E-Commerce ainsi que les potentialités de business à venir des nouvelles technologies, à l’heure où les smartphones n’existent pas encore…
Je me mets en situation apprenante par différents moyens à ma disposition, à la quête de nouvelles opportunités de développement d’affaires pour le compte de mon employeur. J’aborde les projets par le prisme du 360° (le multicanal). La découverte ouvre le champ des possibles bien avant l’heure de la transformation numérique massive!
J’entame ainsi un parcours apprenant, à mon initiative, en pleine « auto-information » et obtient quelques années plus tard le financement par mon employeur d’une certification en Marketing Digital & E-Commerce. Rétrospectivement, sur une période de 10 années, que de chemin parcouru pour être en capacité d’expliquer les impacts du digital et du E-Commerce sur les affaires et les organisations : Veille technologique et concurrentielle au quotidien, lecture abondante sur les évolutions des nouvelles technologies, le développement des App’s, les prémices du QR code et autre internet des objets, l’explosion du marketing digital et du E-Commerce pour tant de solutions digitales et phygitales innovantes à imaginer. La proposition de valeur, l’expérience client et la remontée de la Data au cœur de la réflexion. Ou encore, la montée en puissance d’Amazon et l’apparition d’Alibaba si peu pris en compte en son temps comme des acteurs essentiels aujourd’hui. Autant de conférences écoutées et de MOOC’s certifiants travaillés, de clubs et réseaux fréquentés, de séances d’information délivrées en interne auprès des collègues Marketing/Vente/Direction. Autant de projets initialisés de type : Digital Academy, Digitalisation de certains outils et processus Marketing….
Toute une période de montée en connaissance, puis en compétences et expertise reconnue dans un domaine qui n’était pas encore une priorité. Quelle opportunité de développement personnel et professionnel, au service du Business et de ses équipes! Aujourd’hui je remercie encore les organisations pour lesquelles je suis peut être passée comme un ICNI, « Individu à la Cause Non Identifiée » sur le terrain du Digital & E-Commerce, de m’avoir laissé le temps de cette exploration, de cette montée en expertise à force de curiosité, de ténacité à servir des recommandations, d’énergie délivrée pour l’acculturation digitale des équipes.
• L’employabilité par la formation continue professionnelle quel que soit son financement: La quarantaine passée, grand temps pour se ressourcer que de partir à la quête du grâle : le fameux Master BAC+5 – EMBA, juste avant le grand boom commercial de ce type de formation. Quelle aventure! Tous ceux qui y sont passés s’en souviennent encore : 16 mois non-stop, nuit et jours – jours et nuits, eh oui j’avais besoin de temps pour étudier soirs et weekends/congés, tout en travaillant ! Point d’inflexion entre travail personnel et professionnel. Au financement 100% personnel pour ma part, « difficile mais peu importe il faut y aller! c’est juste VITAL au nom de mon employabilité! », projet personnel réussi assumé, et au combien essentiel dans la continuité de mon parcours, des projets et missions d’entreprise. C’est à ce moment précis que je comprends que l’employabilité est en majeure partie la responsabilité du salarié et non plus celle de l’employeur, bien qu’à son service!
Et voilà, du sens donné aux cartons vides pliés à plat dans les rayons le matin en magasin, à la formation professionnelle personnelle et celle de mes pairs, passant par l’anticipation de la transformation numérique; de ces quelques moments d’expériences choisis, je partage ci-dessous ce qu’est à mon sens le lien entre « Employabilité et Dépendance » :
L’employabilité est une composante de la responsabilité individuelle. Elle doit idéalement se sourcer en premier lieu au sein même de son organisation employeur. La relation de dépendance employé/employeur vient ainsi nourrir ou renforcer cet aspect essentiel de compétitivité relative sur un marché du travail français protéiforme et saturé pour le futur ex-salarié, et pour l’entreprise sur son marché à l’instant « T ». En conséquence, du lien « Employabilité et Dépendance », en découle celui de l’employabilité & d’une RELATION D’INTERDEPENDANCE au profit d’un tout, celui de la Performance de l’Entreprise par la qualité de ses équipes valorisées.

 

 

 

Le développement de son employabilité, dans une relation de dépendance à son employeur au premier degré c’est bien la capacité individuelle à prendre en charge SON DEVENIR TANT PROFESSIONNEL QUE PERSONNEL, à minima par de la formation sous toutes ses formes pour un développement de ses connaissances.
Au niveau supérieur, et plus fondamentalement, être en capacité de développer une interdépendance via de nouvelles missions et projets en mode intrapreunarial, du Support et accompagnement en « Peer 2 Peer», c’est se donner les moyens avec l’employeur de « Prendre soin d’un Business et de ses Equipes » (comme déjà souligné). Ce biais complémentaire permet ainsi d’enrichir, au-delà de ses connaissances, son expérience et de renforcer ou développer de nouvelles compétences.
Aussi, pour une meilleure qualité de l’emploi en règle générale et niveau de performance Salarié / Entreprise :
– Quelle meilleure condition pour être en recherche d’un nouveau projet professionnel, d’une nouvelle aventure, à l’heure du changement de Cap intervenant de plus en plus tôt dans la vie professionnelle, et dans des conditions de marché de l’emploi complexes tant pour les jeunes que les seniors?
– Quelle meilleure alternative pour les entreprises que d’investir, non plus QUE dans de la formation (pour les chanceux aujourd’hui), mais dans de l’expérimentation entrepreneuriale ?
– Quelle meilleure formulation que le développement de son employabilité via l’interdépendance intelligente employés – employeurs, au service de la performance de l’entreprise et de ses équipes ?
NB : Ceci reste une tribune, je n’ai pas l’ambition de détenir une vérité. Il s’agit d’un point de vue ouvert à tout échange. Merci pour votre temps de lecture et au plaisir d’en débattre.

 

Emmanuelle Delgehier

 

Emmanuelle Delghier a eu une carrière en stratégie et développement commercial. Elle a également eu une expérience de directrice enseigne chez Pfizer, a été responsable de développement de business puis marketing opérationnel EMEA chez Energizer Holdings, ou encore directrice trade marketing et merchandising pour Warner Lambert. Experte en stratégie commerciale et business développement, elle est membre du cercle Embelys.

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here