À l’occasion du salon Solutions Ressources Humaines, qui se tiendra Porte de Versailles du 18 au 20 mars 2014, Markess, cabinet spécialisé dans l’analyse de la modernisation des organisations avec les technologies du numérique, publie son étude « RH : rétrospective & perspectives 2014 ». Il en ressort une recherche accrue de performance notamment collective. De nombreuses solutions existent à ce jour. Concernant le segment RH, le chiffre d’affaires du marché des logiciels est passé de 1980 M€ en 2012 à 2 100 M€ en 2013. Une croissance régulière et constante (taux annuel moyen de 6%) sur le marché français avec une belle embellie pour les solutions en mode SaaS (Software as a Service) et Cloud, les solutions de gestion des talents, et les outils concernant la dématérialisation, l’analyse et le décisionnel. À titre d’exemple, la gestion des talents représente aujourd’hui un marché de 300 M€ et bénéficie d’une croissance de 15%, à 2 chiffres. La dématérialisation réalise un chiffre d’affaires de 140 M€ et gagne 30%.

Un marché dynamique qui a vu le rapprochement de plusieurs éditeurs tels que celui de Sopra group et de HR Access ou de Equitime et de Horizontal Software, l’arrivée de Workday, et une levée de fonds de 15 M€ pour de TalenSoft, l’éditeur de gestion des talents en mode SaaS.

 

 

Améliorer la gestion des talents

 

 

Les prestataires RH doivent satisfaire une demande pressante des directions en matière de réduction des coûts. Sur 130 décideurs RH et SIRH interrogés, 60% pensent être les jalons indispensables de la performance. Leurs priorités sont la réduction des coûts, la productivité, la qualité et le développement du business. Cependant 69% d’entre eux estiment qu’à l’heure actuelle la gestion des processus RH n’est pas assez optimisée. L’architecture SIRH en place ne permet pas, selon eux, de répondre à leurs besoins. Si les processus administratifs sont « relativement maîtrisés » (GTA, paie, absences et congés, administration), restent encore des lacunes en ce qui concerne la gestion des talents (carrières et succession, formation, recrutement, on boarding).

Les solutions sont souvent morcelées et se greffent sur un socle RH existant qui a besoin d’intégrer de nouveaux modules. Les besoins se font sentir en matière de gestion du changement, d’accompagnement dans la mesure de métriques ou encore dans l’archivage de documents RH dématérialisés. L’architecture SIRH doit être améliorée : 45% des décideurs souhaitent y adjoindre de nouvelles fonctions, 36% veulent actualiser les modules existants et 35% envisagent carrément changer de solutions RH.

Engouement pour le SaaS et le Cloud

Pour finir, le cabinet constate un réel engouement pour les processus RH en mode SaaS/Cloud. Avec un chiffre d’affaires de 290 M€ en 2013, soit 13 % du marché total des RH, le SaaS et le Cloud progressent de 21 %. En 2014, 22% des entreprises auront recours au mode SaaS. De nouvelles formes d’externalisation vont voir également le jour selon Markess, avec notamment le PaaS (plate-forme pour les bases de données) et le BPaaS (Business Process as Service). Le marché n’a pas fini de mûrir.

 

 

Christel Lambolez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here