Ressources humaines

Orange lance le Hackathon Bonheur au travail !

Un entretien avec Alain André, directeur Santé, Sécurité, QVT, et Contrat social.
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

Les 19 et 20 septembre 2016, Orange organise un Hackathon Bonheur au travail et Télétravail. Des thématiques de plus en plus traitées au sein des organisations. Alain André, directeur de la Santé, Sécurité, Qualité de vie au travail, et du Contrat social chez Orange, répond à nos questions.

 


Les salariés revendiquent de plus en plus le droit à être heureux au travail. Quelle est votre analyse sur ce sujet beaucoup traité dans l’actualité RH ?

 

 


Effectivement, la revendication d’une meilleure qualité de vie au travail ou de bien-être au travail est d’actualité. Je préfère pour ma part parler de Qualité de Vie au Travail (QVT) qui fait référence au vivre ensemble, à l’harmonie collective, au «savoir pourquoi l’on vient travailler» ou encore à la qualité de ses environnements de travail. La notion de bonheur au travail étant très subjective et faisant appel à des leviers ou besoins qui, pour moi, peuvent dépasser le cadre et les missions de l’entreprise.
Nous abordons toutes ces questions chez Orange, et avons fixé le cadre de ce que nous souhaitons mettre en œuvre au travers de ce que nous avons appelé «La promesse employeur». Nous y abordons de manière très ouverte la question des compétences, celle des nouveaux modes de travail ainsi que celle de l’engagement par exemple…
Pour nous, la voix de chaque salarié doit être prise en compte.

 

 


Que pensez-vous de la création du métier de «Chief Happiness Officer» ou responsable du Bonheur ?

 

 


On voit effectivement ce métier prendre de l’ampleur, dans les entreprises en Europe. Chez nous, mais ça reste encore plutôt expérimental, nous avons créé le poste de «feel good manager». Nul doute que ce type de poste va prendre de l’ampleur dans nos organisations ; mais à la condition que ces postes soient la résultante de la mise en place de nouveaux modes de travail, plus ouverts, plus en interaction avec l’environnement. C’est le cas pour la Villa Bonne Nouvelle, notrer espace de coworking qui rassemble des salariés d’Orange mais également des start-uppers. Dans nos organisations plus classiques, ce sont nos responsables de site qui assurent la prise en compte des besoins des salariés pour offrir un environnement de travail de qualité, sans oublier managers et RHs bien sûr, qui eux veillent à la qualité du collectif de travail et sont à l’écoute des salariés. La Villa Bonne nouvelle est pour l’ensemble des managers et des RH un site en avant-poste, très enthousiasmant..

 

 


Selon vous jusqu’où le champ de la QVT peut-il s’étendre ?

 

 


Le continuum va de la qualité du poste de travail au bonheur au travail. La QVT se situe entre ces bornes, et comme je le disais, permet de mieux cerner ce que l’entreprise peut faire dans son champ de responsabilité. Mais je conçois tout à fait que d’autres entreprises, selon leur contexte, leur histoire, leur activité puisse aborder ce sujet différemment. Notre focale à nous, c’est l’expérience salarié. L’essentiel étant de répondre aux besoins explicites et implicites des salariés, à chaque moment importants dans son parcours ; dans le cadre des missions de l’entreprise, et pour Orange, «La promesse employeur digitale» ambitionne de donner à nos salariés et nos clients une expérience unique, incomparable et humaine. Notre programme contient trois priorités en phase avec ce que nous souhaitons être et faire: garantir les compétences utiles de demain, développer l’agilité collective, favoriser l’engagement de chacun. Nous avons signé avec nos organisations syndicales des accords très structurants, sur le télétravail, sur la mesure de la charge de travail, sur la manière de conduire nos grands projets immobiliers et d’autres encore. Tout cela contribue à l’amélioration de la qualité de vie au travail et bien sûr, peut aussi contribuer au bonheur au travail, pour reprendre le titre de ce hackaton.

 

 


Qu’attendez-vous de ce Hackathon?

 

 


Il s’agit d’une première pour moi et je suis curieux de connaître le résultat de l’ensemble des réflexions et idées qui émergeront sur ces deux jours. Je pense qu’il va se dégager lors des échanges des idées originales qui pourront être reprises en interne. Elles viendront nourrir nos travaux en tout cas. Pour moi les hackatons servaient plutôt à faire émerger rapidement des idées ou amorces de solutions dans le cadre de développement de produits et services, là, dans le domaine moins cernable, de la QVT, je ne sais mais suis curieux et enthousiaste bien sûr.

 

 


Propos recueillis par Christel Lambolez

 

 

 


Bonheur au Travail & Télétravail
19 et 20 septembre 2016
Orange / Villa Bonne Nouvelle/ salle Athènes
3, rue Mazagran
75010 Paris
Lien : http://imagine.orange.com/fr/ideas/bonheur-travail-fr

 

Ecrit par Propos recueillis par Christel Lambolez le 14/09/2016
Mots-clefs : Hackathon Bonheur au travail, télétravail, Orange, Alain André directeur de la Santé Sécurité Qualité de vie au travail et Contrat social chez Orange, Chief Happiness Officer ou responsable du
Métiers associés :
A voir également

Blockchains, ça débloque!

Les 4 piliers de la #QVT !

Équilibres et efficience sont indissociables

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus