Ressources humaines

Le e-learning se professionnalise

Un entretien avec Christophe Fabre, co-fondateur de Callimedia.

 

 

 

Pouvez-vous nous présenter dans un premier temps votre entreprise et nous exploser votre vision sur l’évolution du e-learning en France ?

 

 

Callimedia est une société montpelliéraine spécialisée dans la création de solutions e-learning. Nous sommes des créateurs et des diffuseurs d’histoires. La société emploie 30 personnes et réalisent un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Nous travaillons avec beaucoup de secteurs différents comme l’Industrie, la Pharmacie ou encore l’Aéronautique. La préoccupation actuelle des sociétés internationales est la montée en compétences de leurs équipes. Nous avons deux métiers car nous sommes diffuseurs de contenus via notre plateforme LMS mais également créateurs de contenus e-Learning grâce à nos ingénieurs pédagogiques. Nous sommes force de proposition pour orienter les entreprises sur des formats appropriés à leurs enjeux comme le Serious Game ou le Rapid learning.
Nous venons de lancer une nouvelle plateforme UPility® LMS qui permet l’apprentissage en blended-learning et le le Quiz Challenge, un learning game pour défier ses collaborateurs. Le gaming se développe en entreprise car il favorise la motivation d’apprendre en défiant les collaborateurs pour réussir de vrais challenges.

 

 

 

Comment se porte le marché du e-learning ?

 


C’est un marché en pleine croissance. Depuis les années 2000, il progresse environ de 20% par an. Au début, les clients souhaitaient recourir à la formation à distance afin de diminuer leurs coûts. Ils se sont heurtés aux salariés qui ne voulaient pas partager leurs informations et étaient réticents pour se former en ligne. L’apparition du Blended-learning, qui mixte le présentiel avec les cours en ligne, a permis de séduire les apprenants. Les nouvelles technologies ont fortement contribué au développement de la formation à distance. Avec l’équipement progressif des salariés en Smartphones et tablettes, l’apprentissage à distance s’est aujourd’hui démocratisé. Depuis environ deux ans apparaissent les formats plus courts, appelés aussi Rapid Learning, d’environ 5 minutes.

 

 


Le e-learning s’est-il donc fortement professionnalisé ?

 

 

De nos jours il existe une multitude d’approches et de formation. L’apprentissage à distance intègre les mises en situation ou l’expérimentation par exemple. Nous avons embauché trois ingénieurs pédagogiques en interne car les entreprises ont des exigences très pointues et veulent être accompagné dans la création et mise en place des programmes de formation. Les projets e-learning deviennent de plus en plus complexe et beaucoup de monde est autour de la table pour l’élaboration des programmes. Nos interlocuteurs sont essentiellement des RH et des formateurs mais on voit également intervenir des responsables marketing et digitaux qui sont là pour accompagner la transformation de l’entreprise. Aujourd’hui les entreprises utilisent les outils de manière chirurgicale et les apprenants retrouvent au sein de leur formation tous les aspects de leur métier.

 

 

Propos recueillis par Christel Lambolez

 

 

 

 

Ecrit par / Propos recueillis par Christel Lambolez le 26/04/2017
Mots-clefs : Christophe Fabre co-fondateur de Callimedia, e-learning, bblended-learning, formation à distance, serious game
Métiers associés :
A voir également

La formation bionique

Le Top 10 des articles d’experts les plus lus sur JobSféric en 2016

Le management 3.0

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +