1.7 C
Paris
mardi 7 février 2023

Faut-il reconsidérer la notion classique de capital humain ?

LES PLUS LUS

La spiritualité redonne-t-elle du sens à l’entreprise ?

Du fait religieux à la méditation. Entretien avec Muriel Jaouën.

Les neurosciences au service de l’entreprise apprenante

Les apprenants modernes ont changé : ils n’ont plus le temps de se former. Mais paradoxalement cela devient de plus en plus essentiel pour développer...

«Le DRH doit être le pilote de la transformation en alignant le corps social et l’esprit de la gouvernance»

Interview de Marie-Alice Portmann, DRH Ayming.   Comment voyez-vous votre métier aujourd’hui et quels conseils donneriez-vous pour amener un collectif vers des objectifs communs?   Le DRH est amené...

Les DRH enclins à faire de l’ingénierie de l’innovation pour agréger les compétences

Comment la fonction RH est-elle amenée aujourd’hui à déployer des écosystèmes digitaux RH? Cela fait un peu plus de 5 ans que la fonction RH...

Depuis plusieurs années, les start-ups qui intéressent de nombreux groupes auxquels elles apportent leurs innovations au sens large, n’ont pas les moyens de s’offrir immédiatement toutes les compétences souhaitées.

De plus en plus, elles font appel à des personnes externes qui acceptent de les rejoindre ponctuellement ou périodiquement, et qui sont rémunérées sous forme d’honoraires, de remboursement de frais, d’avantages en nature, en capital etc.

En conséquence, le capital humain ne saurait être plus longtemps appréhendé sous sa forme classique, trop stricte de « salariat » et devrait intégrer de plus en plus les travailleurs indépendants, les freelances, les auto-entrepreneurs…

D’ailleurs, la notion même de ressources humaines ne doit plus être perçue dans son acception salariale, d’autant que l’on utilise de plus en plus la notion d’«entreprise élargie, voire libérée.»

Le RH doit donc désormais savoir jongler avec les différentes compétences humaines endogènes et exogènes auxquelles il fait appel.

Ingénierie de compétences humaines pour favoriser l’intelligence collective

De plus en plus, son rôle consiste en de l’ingénierie des compétences humaines (Capital Knowledge).

Pour mieux gérer l’ensemble de ces ressources afin d’accomplir les missions assignées à l’entreprise, il faut être capable de conjuguer ces différents talents à partir de data pertinentes dites smart data, sans omettre toutes les possibilités qu’apportent l’IA (intelligence artificielle), les nouveaux outils logiciels, la digitalisation, la robotisation, etc.

Vous devez être inscrit pour lire la suite de cet article ou télécharger votre livre blanc thématique !Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement sur Jobsféric.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DERNIERS ARTICLES

Dossier spécial : DRH chercheur et apprenant

Téléchargez gratuitement le livre blanc      Le DRH chercheur face aux nouvelles formes d'engagement Le DRH fer de lance de l'organisation apprenante Digitalisation des processus...

UHFP 2023 : Interview de Carole Grandjean, Ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels

Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels auprès du ministre du Travail, du Plein emploi et de l'insertion et...

JOBSFERIC partenaire de la 18e édition de l’UHFP

Compétences 2030 : réussir ensembles les transitions ! Du 25 au 27 janvier à Cannes.   Un programme riche de découvertes et d'enseignements Transitions écologique, énergétique, numérique, industrielle :...

La personnalisation des organisations du travail est le futur de l’entreprise

Tribune de Jérôme Friteau, Directeur des relations humaines et de la transformation de la CNAV. Même si la dynamique est lancée depuis plusieurs années, il...

Digitalisation RH : de l’IA responsable au Métavers

Comment allier la sobriété numérique et le développement des usages pour saisir des opportunités de développement et servir un collectif ? Comment ne pas être...