L’économie digitale amplifie encore la force d’interaction du leader au sein de l’entreprise en réseau. Repère des valeurs communes, figure d’exemplarité, et source d’énergie renouvelable, il transmet et délivre un message clé essentiel au lien qui fonde la communauté de travail.

Au sein de modèles d’entreprise repensés pour et par le client, les leaders transforment leurs pratiques pour susciter l’engagement renouvelé des générations entrantes et maintenir l’inspiration des équipes dans un contexte de ruptures.

Le dialogue continu entre le leader et ses équipes au-delà du cercle restreint des comités de direction est devenu une nécessité de fonctionnement et de légitimité. Quatre caractères à ce leadership renouvelé :

Conversationnel

Le « command & control », pierre angulaire du fonctionnement des organisations n’est plus tenable dans l’économie de réseau et de flux, non pas parce qu’un nouvel humanisme s’est emparé de l’économie, mais parce qu’elle ne crée plus la valeur attendue par l’entreprise.

Longtemps, la détention de l’information s’est apparentée à un attribut du pouvoir. La confidentialité et la protection des circuits fermés d’information a justifié la mise en place de procédures de validation internes, soumises à approbation par une cascade d’autorisation hiérarchique.

Exercice direct et sans filtre hiérarchique, le leadership conversationnel explique les changements de trajectoire imposés par l’environnement à l’entreprise, et alerte les salariés sur les chantiers à engager

Au commencement était le Verbe…

Le président de Danone, Emmanuel Fabert a prononcé un discours remarqué auprès des étudiants fraichement diplômés d’HEC en 2016, lui permettant sous le mode du story-telling de déclencher un lien émotionnel vecteur d’attractivité et d’image forte pour sa marque.

Propulseur de Talents

L’amplification des talents en interne est une dimension du leadership de plus en plus affirmée. Le leader est le Chief Talent Officer de l’entreprise en liaison directe avec le DRH bien sûr mais avec une capacité en plus de modifier la composition du comité exécutif.

Le PDG d’Accor Hôtels Sébastien Bazin explique qu’à son arrivée il a pris la décision de modifier en profondeur le Comex qui selon lui avait cadenassé la société par sa rigidité, « décision brutale mais positive qui a permis de mettre en lumière des talents jusqu’alors inexploités ».

Prospectif : préparer le champ des futurs

Un des leviers clé d’amplification du message réside dans la transparence stratégique : une communication pour tous les salariés, une vision explicative des changements à venir, sans hiérarchie ou niveau de diffusion de l’information.

En fondant son discours sur l’explication des transformations des organisations et des choix stratégiques associés, Sébastien Bazin, le PDG d’Accor Hotels explique que dans 10 ans « Accor Hotels fera un métier additif à celui exercé aujourd’hui, qui sera même plus important que nos activités actuelles..opportunité inouïe pour inventer de nouveaux métiers ainsi que se réinventer ».

A ce pouvoir d’action sur le changement en cours, se double une nécessité de traiter les tendances émergentes non pas à part mais comme un chantier entièrement intégré au management sous la forme d’un comité digital ou d’un shadow comex composés de collaborateurs plus jeunes pour impulser une stratégie d’avenir en phase avec les évolutions qui se dessinent.

Emetteur de valeur plus que créateur de valeur

Le leader ne concentre plus l’autorité mais il la diffuse, au service de la rapidité d’exécution des projets et du décloisonnement des silos qui empêchent la conjugaison des talents et des réalisations.

Promoteur d’une valeur environnementale et sociétale durable, le leadership doit faire germer un éco système fertile, une incubation de projets et d’initiatives ayant pour finalité le développement de l’impact positif de son empreinte de marque et de service. A la création de valeur interne, s’ajoute désormais l’émission de valeur par l’entreprise générée par son environnement élargi à ses clients, ses parties prenantes, fournisseurs et partenaires.

Le rapprochement des grands groupes et des jeunes pousses est l’expression de cette évolution vers une économie de réseau et de circulation pour un mieux-disant global. Le Crédit Agricole, Axa pour ne citer qu’elles se sont engagés dans cette voie cohérente avec leur message d’entreprises, pleinement intégrées à leur environnement.

Leadership de service au service de la Société, capacité d’émission de signaux à la société toute entière, la nouvelle figure du leadership quitte le champ de la communication d’entreprise pour entrer dans le récit d’une histoire ouverte qui se fabrique chaque jour avec les collaborateurs, les actionnaires, et la société globale.

Armand Mennechet 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here